Héro*ïnes

SIMONE DE BEAUVOIR

créé par

SIMONE DE BEAUVOIR

* Née le 9 janvier 1908 à Paris, aujourd’hui en France

† Morte le 14 avril 1986 à Paris, aujourd’hui en France

Simone Lucie Ernestine Marie Bertrand de Beauvoir est une femme de lettres, philosophe et féministe française. Elle était l’une des représentantes du courant philosophique de l’existentialisme. Son œuvre la plus connue, Le Deuxième Sexe, est considérée, encore aujourd’hui, comme une œuvre clé de la littérature féministe. Dans cet essai, elle appelle à des changements sociaux radicaux et à la fin de la domination masculine (patriarcat).

Le terme « patriarcat » désigne une société dans laquelle le pouvoir politique, sociétal, économique et social est détenu par les hommes. Cette structure « d’oppression et de domination des hommes sur les femmes » conduit à leur exploitation, ainsi qu’à l’exercice de violence directe et symbolique à leur encontre. Les femmes seraient toujours décrites comme « l’autre » par opposition à l’homme dominant. Après 1968, ce livre est considéré comme le fondement de la deuxième vague du féminisme. Le traité culturel et sociologique complet que livre Beauvoir sur la situation des femmes dans un monde dominé par les hommes est considéré comme la contribution la plus radicale et la plus visionnaire à l’émancipation des femmes au XXe siècle.

Beauvoir et son compagnon, l’écrivain et philosophe Jean-Paul Sartre, sont inséparables. Elle refuse cependant la demande en mariage de Sartre, car elle est hostile au mariage. Beauvoir y voit une contrainte et une ingérence de l’État dans les affaires privées. Beauvoir et Sartre ont cependant noué une relation durable dans laquelle les deux partenaires conservent leur indépendance et sont l’égal l’un de l’autre. Leur partenariat de travail et de vie totalement égal est devenu le symbole de « l’amour libre ».

Après la mort de Beauvoir, ses lettres à Sartre ont été publiées. Elle y parle ouvertement de ses relations sexuelles avec des hommes et des femmes. Simone de Beauvoir était bisexuelle.