Héro*ïnes

LIDA GUSTAVA HEYMANN

LIDA GUSTAVA HEYMANN

* Née le 15 mars 1868 à Hambourg, aujourd’hui en Allemagne

† Morte le 31 juillet 1943 à Zurich, aujourd’hui en Suisse

Anita Augspurg et Lida Gustava Heymann sont parmi les plus importantes représentantes du mouvement féministe bourgeois en Allemagne. En 1902, elles co-fondent l’Association allemande du droit de vote des femmes à Hambourg. De 1919 à 1933, elles publient le magazine Frau im Staat (« Femme dans l’État »). Elles y présentent des prises de positions pacifistes, démocratiques et féministes. Anita Augspurg fut le premier docteur en droit de l’Empire allemand.

Au cours de la Première Guerre mondiale, Augspurg et Heymann participent à des conférences internationales de femmes pacifistes et organisent des rassemblements illégaux dans leur appartement de Munich. Ensemble, elles participent à la fondation de plusieurs organisations de défense des droits des femmes. Lida Gustava Heymann milite aussi pour les droits des prostituées. Elle cofonde également un lycée mixte et crée des associations professionnelles de commerçantes et de comédiennes.

En 1923, Lida Gustava Heymann et Anita Augspurg demandent qu’Adolf Hitler soit expulsé d’Allemagne. Lors de la « prise du pouvoir » d’Hitler en 1933, elles sont en voyage à l’étranger. Un retour en Allemagne est impossible : leurs noms figurent déjà sur une « liste noire » et le patrimoine des deux femmes a été confisqué. Ces deux pacifistes convaincues et opposantes au régime nazi fuient ensemble en Suisse et n’en reviendront jamais.

Anita Augspurg et Lida Gustava Heymann ont été partenaires de vie pendant plus de quarante ans.